Une deuxième victoire face au Cameroun pour les volleyeuses françaises

L’équipe de France de volley-ball féminin a disputé un second match de préparation contre le Cameroun ce dimanche au Palais des Sports Pierre-Coulon. Après avoir gagné la première rencontre sur le score de 3 sets à 1, les filles d’Emile Rousseaux ont confirmé leur bonne dynamique en s’imposant 3 sets à 0 face au récente championne d’Afrique. Les camerounaises ont remporté le 4ème set joué pour l’honneur. Ces deux victoires permettent aux joueuses d’emmagasiner de la confiance avant de disputer le tournoi de qualification pour les Championnats d’Europe 2019.

Efficace au service et à la réception, les françaises ont rapidement pris les devants face à une équipe camerounaise commettant beaucoup de fautes. Leur bloc a été en difficulté face aux attaques répétées de Cazaute, Fidon ou Dascalu. Le premier set reviendra logiquement à l’équipe de France (25 – 19). Le début du second set sera plus serré entre les deux formations (9 – 9). Beaucoup plus réaliste offensivement, les camerounaises vont parvenir à contrarier les françaises avant de céder totalement face à la variété des attaques principalement menées par Cazaute (25 – 13). L’intensité va monter d’un cran lors du 3ème set. Les deux formations proposent alors de belles phases de jeu. Les filles d’Emile Rousseaux conservent cependant le contrôle du match grâce à une belle régularité à la réception et à la finition (21 – 10). La fin du set sera cependant compliqué contre une équipe accrocheuse (25 – 19). Plus entreprenantes, les camerounaises remporteront le 4ème set comptant pour du beurre (25 – 17). Les joueuses de l’équipe de France sont parties de Vichy mardi pour rejoindre la République Tchèque afin de disputer trois matchs de préparation contre la sélection nationale. Les deux premières rencontres se sont soldées par des « nuls », 2 sets à 2. Des résultats prometteurs avant le début des qualifications pour les Championnats d’Europe. Les volleyeuses françaises affronteront le Danemark le 15 août à Belfort.

France – Cameroun : 3 – 0

Vichy (Palais des Sports). 3 à 0. 25 – 19 en 25′, 25 – 13 en 22′, 25 – 19 en 24′.

France : Stojilkovic, Fidon, Martin, Dascalu, Cazaute, Bauer puis Giardino, Elouga, Gicquel, Sager-Weider.

Cameroun : Djakao, Nana Tchoudjang, Zessi Piata, Moma Bassoko, Bikatal, Fotso puis Aboa, Bodo, Ngon Ntame, Fawziya, Ahirinidi.

Réactions :

Emile Rousseaux (Entraîneur, Equipe de France)

« On a bien servi. La réception a été gérée de manière efficace. Je suis content parce que j’ai pu aligner deux équipes différentes. Le niveau de performance est resté le même. Je tiens à ce que toutes les joueuses soient impliquées. Elles doivent ressentir qu’elles ont leur place dans l’équipe. Je veux donner une chance aux filles qui se donnent les moyens de réussir. On a encore beaucoup de travail. Les joueuses doivent être motivées, déterminées et faire preuve de caractère pour s’inscrire dans une démarche de progression. On a été moins mobilisé à partir de la fin du 3ème set. J’ai demandé aux filles de jouer différemment en tentant des choses que l’on ne maîtrisent pas actuellement. L’objectif était de les reproduire en situation de match ».

Jean-René Akono (Entraîneur, Equipe du Cameroun)

« Les trois premiers sets ont été difficiles à cause de nombreuses fautes directes notamment à la réception. On a sans doute accuser le coup physiquement. Nous avons fait que trois semaines de préparation. La fin du match a été bonne. Grâce à une meilleure réception, les joueuses ont pu enchaîner les mouvements et être plus performantes. La France est une très belle équipe. Ces deux matchs nous permettent de continuer notre progression et de déterminer des axes de travail pour la suite ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.