Le monde aquatique s’habille en Nage libre !

Vincent Argillier a pour habitude de dynamiser l’univers sportif aquatique local par le biais d’activités diverses et variées. Il se lance désormais le défi de l’habiller ! C’est avec passion qu’il explique clairement sa vision des choses, et les objectifs de Nage Libre.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Vincent Argillier, je me qualifie plutôt comme un entrepreneur du sport, j’essaye au travers de mon cursus Universitaire et professionnel, d’allier toutes les branches économiques du monde sportif. A savoir que le monde économique du sport connait une croissance mondiale annuelle de 5,8% et une croissance Européenne de 4,5 %. J’ai aujourd’hui plusieurs cordes à mon arc, car j’interviens en qualité d’entraîneur à Riom, en tant que formateur au CREPS de Vichy, ainsi qu’en tant que conseiller dans la gestion d’équipement sportif SLA (Sports et Loisirs Accompagnement). Mais ce n’est pas tout ! Je suis aussi impliqué dans la création de plusieurs événements dont le Swimrun du Lac Chambon, et dernièrement, l’habillement sportif avec la marque Nage Libre.

Ton domaine à la base c’est la natation ?

Oui ! Avec un petit peu recul, ‘’ l’univers aquatique’’ au sens large du terme. J’ai eu la chance de pratiquer différents sports qui font partis de cet univers-là comme la planche à voile, le surf, la plongée en apnée, canyoning… En tant qu’Auvergnat, c’est le monde de l’eau que j’enseigne et que je souhaite désormais habiller.

Comment tu peux te qualifier ?

Plutôt comme un aventurier au sens professionnel du terme. Un aventurier, pour moi, c’est quelqu’un qui prend des risques, qui ouvre des voies, qui explore des concepts sur le plan physique ou alors sur le plan entrepreneurial. Que ce soit avec mon métier de formateur, d’enseignant, de créateur d’événement, j’essaye constamment de nouvelles choses, ou de répondre à des questions. Celle qui revient le plus dans tout ce que je fais c’est comment résoudre des problèmes en innovant. Et pareil dans l’univers vestimentaire en voulant l’ensemble des sports du monde aquatique.

C’est quoi l’esprit Nage Libre ?

C’est au croisement de deux idées fortes. L’homme a deux façons de se mouvoir naturellement sur cette terre, marcher ou nager.

La première, marcher, elle s’acquiert facilement car l’homme vit sur la terre, mais la nage elle, nécessite un apprentissage et une formation ! C’est une de mes visions, pour moi, Nage Libre, c’est apprendre cette nouvelle liberté.

La deuxième, c’est que Nage Libre appartient à toutes les personnes qui pratiquent un sport aquatique, et qui l’apprennent. Peu importe le nageur, ses objectifs, ses envies, son niveau, il existe un seul et unique but, nager pour exprimer cette liberté.  

Finalement Nage Libre, qui est une discipline de la Fédération Française de Natation, et aussi un moyen de pratiquer les différents sports du monde de l’eau, qui peuvent se pratiquer sur les 2/3 de la planète !

Les objectifs de Nage Libre c’est quoi ?

C’est avant tout pouvoir habiller les gens en dehors de leur temps de pratique. Quand on fait du ski, on a besoin de vêtement pour s’habiller, c’est donc naturel de s’habiller pour aller faire du ski ! Pour une activité aquatique on la pratique en maillot certes, mais pour autant la nage de loisir est la deuxième activité sportive pratiquée en France, et a aucun moment en France, des marques ont proposé d’habiller ces gens-là ou bien même de leur proposer un outil vestimentaire qui se rapproche de l’univers Aquatique. Nage Libre permet donc de porter et représenter de manière élégante, son sport, en dehors de la pratique.

L’idée de la collection 0 c’est de faire connaitre la marque, le logo et l’esprit. Pour cela on a sorti une petite collection qui ne sera produite qu’une seule fois et qui ne sera pas reconduite. Elle a la particularité de mettre en avant le logo et des produits de qualité qui sont conçus en France mais fabriqués à l’étranger. Elle doit déboucher sur la collection estivale plus tournée vers l’outdoor et les sports d’été, puis une collection hivernale prévue pour Septembre 2019, pour l’indoor, les clubs et les piscines.

[000353]

Quel est le point commun dans toutes tes activités ?

Je m’adresse toujours aux gens de manière individuelle. Ce qui m’intéresse ce n’est pas la pratique, c’est l’homme. Que ce soit dans tous les domaines dans lequel je travaille, je veux répondre de la meilleure des manières à mon interlocuteur.

Mon objectif en tant qu’entraîneur et formateur c’est de former des gens qui seront pleinement épanouis dans leur pratique, et de pouvoir développer pleinement leurs ambitions et ce qu’ils font. L’idée générale n’est pas de s’adresser seulement à l’élite mais à l’ensemble des nageurs d’un club ou d’une communauté. C’est exactement pareil pour un événement sportif ! Tout le monde doit pouvoir trouver son but, et avoir la même récompense, comme nous l’avons fait pour le SwimRun en Juillet dernier. Quand je parle à mes nageurs, je veux que chacun arrive à SON meilleur niveau. C’est en répondant à tout le monde et aux besoins de chacun, que l’on permet à une volonté individuelle d’assouvir un but commun.

Beaucoup de photos de la collection 0 ont été prise à l’étranger il me semble non ?

Oui en Côte d’Ivoire dans un premier temps ! C’était une volonté de parler à tout le monde. L’univers aquatique appartient à tous les gens qui ont les pieds dans l’eau.  Avoir des gens qui viennent de l’institut Nationale de la Jeunesse à Abidjan cela avait du sens et cela en aura encore plus derrière, car un des souhaits de Nage libre c’est de pouvoir aider les jeunes de ce continent à mieux apprendre à nager. Pour eux nager c’est plus qu’une liberté c’est vital. Le principe d’équité sur cet aspect est pour nous énorme.

Nage Libre et l’environnement, pour toi le lien c’est quoi ?

Depuis le début j’ai le souhait d’imbriquer Nage Libre dans un projet environnemental fort ! Même si je produirais mes premières collections en Chine puis en Inde nous avons fait le choix de rapidement se tourner vers ‘’ l’Organic ‘’ et respecter des normes très strictes environnementales et sociales.

Dès le mois de février 2019, la collection aura un label GOTS garantissant un minimum de 70% de laine biologique, et nos vêtements seront à 100% laine bio ! En plus de ça, ce label est donné à des usines garantissant les droits sociaux des travailleurs, garantissant un impact chimique minimum. Nous travaillons avec des PME Chinoises et Hindoues qui travaillent de manière qualitative et qui respecte les droits fondamentaux environnementaux et sociaux.

Et à l’instant T que se passe – t-il ?

Le site est ouvert depuis hier à 18h (Lundi 5 Novembre 2018) ! Et, dans le cadre du lancement de la marque, nous proposons une remise de 15, 20 et 30% sur certains produits. Avec une remise de 5% pour les lecteurs de Sports Allier comme vous pouvez le voir sur le visuel ci-dessus !

Site internet 

[000665] (1)-01

Credit photo : Philippe Da Costa

CB FLOC

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.