Mathias Loth : « A Marseille, je suis passé professionnel »

Bureau Vallée

Ancien nageur de Vichy, Mathias Loth est parti à Marseille afin de passer un cap, qu’il a passé avec brio ! Maintenant, le vrai travail peut commencer.

Bonjour Mathias, pouvez-vous vous présenter rapidement ?

Je m’appelle Mathias Loth, j’ai 24 ans et je suis né à Vichy. Je suis titulaire d’un diplôme d’entraîneur de natation. J’ai commencé la natation à l’âge de 9 mois. J’ai fait l’ensemble de mon école de natation à Cusset. J’ai commencé la compétition à l’âge de 9 ans. En 2007 le club de Cusset et celui de Vichy ont fusionné et nous nous sommes entraînés au stade aquatique de Bellerive. Je suis resté dix ans à Vichy jusqu’en 2017 et je suis parti pour une nouvelle aventure…

Une aventure qui vous a mené à Marseille ?

Exactement ! En mars 2017 en rentrant de l’open méditerranée à Marseille, mon coach Yoann, qui m’a emmené au sommet me dit qu’il va partir de Vichy. Je voulais vraiment continuer l’aventure avec lui mais il était en partance pour Font Romeu. A 22 ans, je ne me voyais pas aller m’enterrer dans les Pyrénées. Je lui ai clairement demandé où est-ce qu’il me voyait, il m’a dit Marseille. C’est l’un des plus gros clubs en France, je ne me voyais pas vraiment là-bas au départ ! Les semaines passent et aux championnats de France en mai 2017 à Strasbourg, mon coach et moi nous sommes allés parler avec l’entraîneur de Marseille. Il m’a proposé de venir passer des tests en juin. A la fin de ces trois jours, j’ai rencontré le manager général. Il m’a proposé d’intégrer le groupe et de m’entraîner avec eux.

Qu’est-ce qui a changé à Marseille ?

A Marseille il y a plus de monde, je m’entraîne avec des athlètes qui ont déjà un palmarès que ce soit chez les filles ou chez les gars. C’est autre chose ! C’est très professionnel. Je me considère aujourd’hui comme un nageur pro. Nous avons plusieurs coachs, des conditions d’entraînement incroyables, un super staff, des kinés, un préparateur physique, mental… Je vois les choses autrement humainement et sportivement, j’accorde beaucoup plus d’importance à ce que je fais.

Vous travaillez à côté ?

Oui ! Je travaille au sein-même de l’école de natation 8h par semaine, 4h le mercredi et le samedi. Je voulais travailler à côté, gagner mon pain donc j’ai demandé au staff si je pouvais le faire, et voilà !

Quel est votre palmarès à l’heure actuelle ?

J’ai disputé plusieurs finales de championnats de France et j’ai connu mon premier titre collectif en 4 x 100 4 nages à Saint Raphael en bassin de 50m. C’était une belle performance. J’ai également fini 3ème en 50 m brasse et 2ème au 4 x 50m 4 nages mixtes en bassin de 25m.

Votre spécialité c’est quoi ?

Je fais de la brasse, j’en ai toujours fait. C’est une question d’habitude mais c’est aussi naturel. Quand j’étais petit mon ciseau était déjà bon donc ça s’est fait tout seul. J’ai toujours pris énormément de plaisir. Je suis en revanche beaucoup moins fan du papillon.

Vous avez un mentor ou une idole ?

J’en ai beaucoup oui ! Je suis assez multisports. Je suis un passionné de Basket donc je dirais Stephen Curry dans un premier temps. En athlète Français je suis beaucoup Martin Fourcade. Je les admire ! C’est des mecs qui ont la tête sur les épaules et qui restent humains.

Votre objectif ?

Je veux faire mon premier podium en France grand bain, surtout en 50m, je veux tout donner.

Que manque-t-il pour passer un cap ?

Je prends trop à cœur certaines choses, parfois je me mets un petit coup de pression tout seul ! Il faut arriver à relâcher la pression, en natation c’est terriblement important de savoir gérer son énergie. Je pense que la clé sera là.

Pour vous nager c’est quoi ?

Pour moi nager c’est un sentiment de liberté. C’est devenu une passion et en même temps c’est synonyme de performance. Plus tard je nagerai peut-être pour le plaisir uniquement !

CB Floc

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.