Arthur Roulin : « Mettre en avant Vichy et l’Allier »

Troisième et dans la course pour la qualification en phase finale le RC Vichy peut croire à un printemps passionnant, le capitaine Arthur Roulin fait le point. 

Burger King

Racontez-nous cette rencontre face à Châteauroux ce week-end (Victoire 44-7) ?

On se méfiait un peu de cette équipe de Châteauroux malgré leur dernière place, à l’aller on avait perdu chez eux. C’est une formation qui a plus de qualité que le classement ne le laisse croire, mais en ce moment ils ont de trop gros problèmes d’effectifs, ils n’étaient que 16 en équipe réserve et 18 en première.

Après, pendant le match, on a vite compris que la rencontre était acquise, à la mi-temps il y avait 39-0 je crois, on s’est relâché. C’est difficile d’être mentalement à fond quand on a déjà la victoire bonifiée en poche. Peut-être qu’on devrait être plus appliqué pour notre goal-average, on a manqué de précision en seconde période.

Avec ce succès vous revenez sur Limoges qui a chuté à Issoire, c’est un objectif ?

Non, pour nous l’objectif c’était le maintien, je pense qu’il est assuré, maintenant on veut faire les phases finales. Je ne pense pas qu’Issoire et Limoges soient des équipes qu’on puisse accrocher. Par contre, il y a une lutte à 4, Cournon, Saint-Junien et Périgueux pour les phases finales. C’est surtout là que ce joue notre championnat.  Périgueux était en difficulté, on est allé gagner chez eux, on a bien vu qu’ils n’étaient pas heureux. Maintenant ils ont changé d’entraîneur (arrivé de Jacques Delmas), avec l’effectif qu’ils ont, ils sont très dangereux. Ils étaient deuxièmes ils ont glissé à la sixième place, mais ils ont un match en retard, si ça tourne avec leur nouvel entraîneur attention, rien n’est acquis dans ce championnat.

Pour le RCV c’est déjà une très belle saison.  

La saison se passe très bien, on est très heureux de nos résultats. Il y a beaucoup d’investissement, les nouveaux joueurs nous apportent beaucoup de choses. On aime le rugby qu’on joue, après forcément, la décision de la DNACG de nous rétrograder en Fédérale 3 est présente dans nos têtes tout de même. Mais on espère que la décision finale nous permettra de rester en Fédérale 2.  Les dirigeants ont monté un dossier, avec des garanties financières et on attend la décision. On a entièrement confiance dans la direction, le président et l’administratif, nous les joueurs on n’est pas là pour ça, on y croit, on est là pour jouer au rugby.

Ensuite c’est un bonheur de jouer devant ce public, très présent. Il va y avoir deux matchs intéressants on reçoit Issoire et on va à Cournon, on sait qu’il y aura du monde pour nous soutenir, que ça crée quelque chose avec les supporters.

C’est important ces derbys pour le rugby auvergnat ?

Je pense très sincèrement que ce serait bien pour le rugby auvergnat qu’Issoire monte en Fédérale 1. Dans les résultats sportifs ce sont eux qui ont le plus de chances d’y accéder. Au niveau des infrastructures, au niveau du fonctionnement ils ont tout pour s’y installer. Ce serait très bien, ça permettrait aux espoirs de l’ASM de trouver un club au niveau en Auvergne, et ceux qui ne pourraient pas aller à Issoire viendraient à Vichy et Cournon. Mais il faut une autre locomotive dans la région.

Déjà cette saison on peut réussir à avoir les trois clubs auvergnats en phases finales.

Si on regarde comptablement j’y crois, Issoire c’est fait, on est en concurrence avec Cournon mais j’espère que les deux équipes auvergnates y seront, malheureusement c’est aussi possible que ce soit Saint-Junien et Perigueux. Il faut y croire mais les six prochains matchs seront très chauds et déterminants. Ce serait très beau, que nos trois équipes représentent le rugby auvergnat. Pour prouver la qualité de notre formation ici.

Vous êtes par contre le seul représentant de l’Allier !

Dans l’Allier il y a la JAV et d’autres grands clubs, mais voilà si on pouvait se qualifier en phases finales ce serait mettre en avant notre département. Vichy est une ville magnifique et l’Allier un super département, si on peut en faire un petit peu la publicité, de cette région si mal connue. Les gens pensent qu’il pleut tout le temps, ils ne savent pas là belle région qu’on a ici. C’est important pour moi de mettre en avant mon département, il est méconnu mais je l’aime et je m’y sens bien.

Burger King

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.