Anthony Arthus : « Rien n’est acquis »

CB Floc

Vichy a réalisé la bonne opération du week-end en l’emportant à la maison face à Saint-Junien, dans la poule 8 de Fédérale 2, plus que jamais candidat aux phases finales, Anthony Arthus, demi de mêlée du RCV nous fait un point sur la situation de son club. 

Comment c’est déroulé votre rencontre face à Saint-Junien ? 

C’était un gros match, celui qui gagnait prenait une option sur les 4 premières places. C’était un rendez-vous très attendu et très important. Ça ne, c’est pas trop mal passé, nous sommes un petit peu déçus de perdre le bonus sur la dernière action. Mais au vu de notre entame de match moyenne, on est satisfait du résultat. On a su relever la tête en cours de match et ne pas se laisser aller malgré notre début. C’est positif.

Comment jugez-vous votre saison pour l’instant ? 

Honnêtement, la saison est magnifique par rapport à ce qu’on espérait. On s’attend toujours à ce que ce soit compliqué quand on est promu, on ne connaissait pas trop nos capacités, aujourd’hui être troisième à 4 journées de la fin, c’est un vrai plaisir. C’est un groupe qui travaille énormément qui est sérieux, plus on avance dans la saison moins je suis surpris de ce qu’on arrive à faire. Après, rien n’est fait, il faut rester concentrés, aller chercher les phases finales.
Il nous en reste deux rencontres à domicile, on est dans les clous, c’est satisfaisant. Nous sommes en bonne posture, nous avons notre destin entre nos mains. On a eu la chance d’aller gagner à Saint-Yrieix, de battre Saint-Junien. Si on gagne à domicile, on sera qualifié et ce sera une belle saison, après si on peut aller chercher la deuxième place à Limoges…. Pourquoi ne pas le tenter ? Mais déjà troisième, ce sera une très belle saison.

Il nous reste des grands moments à vivre. On va recevoir Issoire pour le dernier match à domicile par exemple. Ce sera important pour nous, ce sera déjà fait pour eux. Ce sera un beau match de gala. Ça reste un derby donc c’est toujours un match particulier, mais pas que. C’est toujours intéressant de se frotter au leader de la poule, on peut en tirer que des enseignements. Les jouer à la dernière journée de championnat, c’est que du bonus. Il faut apprendre de ses équipes.

Vous avez un déplacement à Limoges, une bonne occasion de les rattraper ? 
Pas seulement, ils nous ont battus chez nous à l’aller, donc on a une revanche à prendre.
Comptablement allé chercher une deuxième place à Limoges qui  vient de descendre de Fédérale 1, ce serait vraiment extraordinaire. On n’y va pas pour perdre, comme à chaque fois de toute façon. On y va pour faire un bon match déjà, gagné, c’est autre chose.

Que pensez-vous de la course aux playoff ? 
Pour nous, si on y arrive, c’est que du bonheur, du plaisir. C’est un bonus, c’est pour des rencontres comme celles-là qu’on joue au rugby. On n’a pas l’objectif de monter, alors pour nous, c’est zéro pression, c’est juste prendre du plaisir à jouer des matchs de ce niveau.
Il y a de grandes chances que ça soit dans le pays-Basque, des terres de rugby, d’où l’importance de finir deuxième aller-retour, pour recevoir chez nous au retour.
Pour le reste de la course à la qualification, j’espère que Cournon y arrivera. Ils ne perdent pas beaucoup en perdant à Issoire, c’est normal de tomber là-bas. Par contre, c’est en perdant à domicile contre Périgueux qu’ils ont laissés échapper des points. C’est une poule vraiment passionnante, très serrée. Hormis Chateauroux, même une équipe comme Saint-Yrieix est vraiment difficile à jouer. Il y a des équipes avec des jeux très différents, de Périgueux (très fort devant) à Limoges qui joue un jeu très aérien. C’est un très beau championnat, qui donne du piquant jusqu’au bout, le moindre faux-pas peut-être fatal alors pour nous rien n’est acquis.

Crédit : RC Vichy

CB Floc

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.