Le choc des extrêmes pour les Montluçonnaises ce week-end.

CB Floc

Pour le compte de la 17ème journée de Nationale 2, les amazones reçoivent la lanterne rouge de la poule, Porte de l’Isère.

Une semaine après une victoire probante à Bron, le BSM va accueillir une équipe en difficulté ce samedi à la Halle des sports. Désormais avec cinq points d’avance sur le deuxième, Annecy, les Bourbonnaises peuvent assoir encore plus  sa domination sur ce championnat. Néanmoins, il ne faudra pas tomber dans un excès de confiance face à une équipe qui joue sa survie dans cette division. Ce match pourra aussi permettre de tester quelques joueuses en vue de la suite de la saison.

Porte de l’Isère vit une saison compliquée, actuellement dernier de la poule avec quatre points de retard sur Saint-Genis Laval, les Iséroises vont devoir se battre jusqu’à la fin de saison si elles veulent avoir une chance de se maintenir. Après avoir affronté ses trois plus proches concurrents en ce début d’année, les Blanzatoises se sont simplifiées la tâche, en ne concédant qu’une seule défaite face à Annecy. Elles peuvent désormais entériner la montée sur les prochaines rencontres.

L’avis de Jean Marc Lubeth sur cette rencontre : C’est un match piège, on a plus à perdre qu’à gagner, pour eux ça serait un exploit de gagner chez nous. On est dans une obligation de résultat, c’est un match à notre portée. On n’a pas forcément moins de pression suite à la contre-performance d’Annecy, cette défaite à rallumer l’envie d’aller au bout. On travaille sur l’avenir, ça fait 8 mois que je suis ici, on est en passe de réussir l’objectif du club.

Le groupe : Koura Coulibaly, Annaelle Fourez, Agnès Ekobo, Cassandra  Bonnet, Charlene Auclair, Ivona Lutovac, Charlotte Lorieux, Myriam Andoche, Louisa Koko, Emilie Charobert, Kovieva Fiafialoto, Chantal Okomba, Leisie Ngavouka, Celine Guerlais, Dieynaba Gaye

Crédit : BSM

Bureau Vallée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.