Arnaud Desnain : « Faire un gros match pour aider le club »

CB Floc

Le troisième ligne centre du RCV, au club depuis ses 6 ans (aujourd’hui 34), s’apprête ce week-end à recevoir le leader Issoire dans un derby splendide, entre deux formations du podium de Fédérale 2. 

Allez-vous disputer les phases finales ?

Je n’en sais rien, il n’y a rien d’officiel. On ne sait pas, donc on attend. Limoges ne les jouera sûrement pas, mais nous pas de communiqué officiel, donc …. Aujourd’hui, le groupe essaye de ne pas trop y penser. Nous serons forcément déçus si on ne peut pas les jouer. Mais il faut rester concentré sur la fin de saison. Ne pas se polluer la tête et nos résultats avec cela. Nous sommes promus, avec un nouveau staff, pour tout ça notre saison est déjà très belle. Les phases finales seraient un bonus bien mérité, la cerise sur le gâteau. Je pense aussi que pour notre groupe, très jeune, ce serait très formateur. Mais voilà, la décision ne nous appartient pas, nous avons fait le boulot sur le terrain. Sincèrement, nous avons un groupe magnifique, avec une très belle ambiance, on profite de chaque dimanche.

Le derby ce week-end face à Issoire, c’est un match à part ? 

Un derby, c’est toujours particulier. Mais celui-là l’est encore plus au vu du match aller. C’était une très grande rencontre ; très serrée. Nous avions perdu de peu là-bas (17-15), en toute fin de partie. Et c’est vrai que nous le gardons en tête. Mais ce résultat, malgré la défaite, nous avions pris confiance en nous, et fait prendre conscience de notre potentiel. Ce week-end, ils viennent chez nous pour préparer leurs phases finales. Pour nous, ce sera le dernier match à domicile de la saison régulière, c’est un avant-goût des phases finales. Ce serait en plus, un beau message à tout le monde de prouver que nous avons notre place dans ce championnat en faisant un beau match contre cette très forte équipe d’Issoire. Il faut que nous sortions un grand match, c’est la seule chose que nous joueurs, nous pouvons faire pour aider le club.

Quoi qu’il arrive vous serez toujours vichyssois l’an prochain ?

Bien entendu, je suis parti de Vichy étant jeune, pour mes études ou pour le travail. Mais j’y suis toujours revenu, je serai toujours vichyssois, c’est mon club depuis toujours. C’est sûr que rester en Fédérale 2, ce serait mieux. Nous avons l’occasion de vivre des grands matchs, comme les derbys par exemple. Des rencontres à enjeux, et des saisons comme celle-là, où en gagne les deux fois contre Cournon, qu’on met en difficulté Issoire, cela rend immédiatement la saison plus belle.

Un mot sur Arthur Roulin, votre partenaire en troisième ligne ? 

J’apprends beaucoup de lui. C’est étrange de dire ça alors que je suis plus vieux. J’ai l’expérience de l’âge, mais lui il a l’expérience du haut niveau. Dans les entraînements, en match il communique beaucoup, nous apporte beaucoup d’exigence au quotidien. Il a aussi un côté charismatique, il apaise les autres pendant les rencontres, c’est très agréable d’évoluer à ses côtés.

Crédit : RC Vichy

 

CB Floc

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.