Désertines un club au riche passé

CB Floc

Depuis sa création en 1963, l’Union Sportive Biachette de Désertines a vécu de belles histoires mais a aussi su créer un véritable état d’esprit.

Soutenez-nous sur Tipee : https://fr.tipeee.com/octogone

Un club Historique

Le club, situé à côté de Montluçon, se maintient au fil des années au niveau départemental comme actuellement. Après sa création, l’USB s’est développée avec des évolutions notables comme la construction du stade au début des années 1970. Malgré une saison sans équipe, le club s’est relancé en 1971 sous l’impulsion du président Jacques Tribolet qui est resté jusqu’en 1974. De 1989 jusqu’au milieu des années 1990, le club connait une période de réussite sportive avec un président emblématique à sa tête : Jacky Clément. L’Union Sportive remporte la Coupe d’Allier en 1989. L’année 1993 restera gravée avec le titre de champion d’Allier puis l’accession en Championnat d’Auvergne, l’équivalent de la régionale 3 actuellement. Suite à cette montée, la ligue avait interdit de recruter pour un souci de conformité au niveau de l’arbitrage. La tribune en bois subit un incendie en 2003. Depuis 2005,  le club dispose de véritables installations avec de nouvelles tribunes et de nouveaux vestiaires.

En 2010, la Biachette crée une section féminine afin d’ouvrir le football aux filles de l’agglomération. Désormais, la section féminine est en  entente avec l’AS Domérat et le club de Saint-Victor. Le dernier titre de l’équipe remonte à 2012 avec le trophée Jean Vidal.

Pour l’ancien président Jacky Clément, l’état d’esprit dans une association sportive  évolue « je trouve que le bénévolat s’égrène au fil du temps, on ne sent pas une relève prête à nous remplacer. Les jeunes jouent aujourd’hui par plaisir, mais il y a un manque au niveau des anciens joueurs pour continuer ensuite dans le bénévolat. Au début de mon mandat de président, les bénévoles se donnaient à 100%, c’était aussi un sacrifice mais j’ai passé de merveilleuses années notamment avec Michel Chalmet. »

L’USB, qui a pu compter jusqu’à 234 licenciés, a ensuite souffert de la concurrence des clubs voisins.

 

Un club qui se structure

Actuellement, ce sont  175 licenciés qui composent l’association sportive avec  91 enfants dans les catégories jeunes jusqu’en U18. Les deux équipes séniors, composées de 41 joueurs, jouent respectivement en Division deux et division trois en départementale. Cette saison, le président Fabrice Pailloux a fixé comme objectif le maintien pour ces deux équipes. En ce moment, l’équipe première navigue vers le podium du championnat, tandis que l’équipe deux se situe en milieu de classement.

Dans les catégories jeunes, les U18 et les U13 se sont maintenus dans leur championnat respectif après la première phase de compétition. Dans ces divisions, les deux premiers peuvent accéder au niveau supérieur à partir de Janvier, les quatre équipes qui suivent se maintiennent à ce niveau, tandis que les deux dernières descendent à l’échelon inférieur.

L’USB se fixe aussi un véritable objectif de formation : dans le groupe séniors, c’est près de 50% de l’effectif qui provient de la formation. Afin de véritablement intégrer les nouvelles générations dans le groupe adulte, les U18 s’entrainent régulièrement avec eux pour qu’ils puissent échanger et apprendre le niveau d’exigence demandé dans cette catégorie.  Depuis sa prise de fonction en Juin 2016, Fabrice Pailloux s’est fixé plusieurs objectifs : «   Ma priorité était de faire monter les séniors, mais aussi de structurer l’école de foot avec un matériel de qualité et des nouvelles tuniques afin de travailler dans des conditions optimales. Les seniors et U18 s’entrainent sur un terrain mis à disposition par Montluçon Communauté et l’école de foot sur le terrain d’honneur ou bien sur le stade annexe, en contre bas de la ville, à côté du Cher ».

Le principal problème de Désertines se situe dans la concurrence à laquelle elle doit faire face : Commentry, Domérat ou Montluçon prennent chaque saison des joueurs à l’USB, car ils disposent tous d’infrastructures de niveau supérieur ou bien ils jouent à un niveau au-dessus de Désertines. Pour le président, la principale force de son club est son état d’esprit : « On peut se considérer comme un club rural, c’est une véritable famille. Les anciens joueurs, partis pour des raisons professionnelles, reviennent nous voir lorsqu’ils sont dans la région.  Comme tout le monde, nous avons des hauts et des bas, mais les bénévoles s’impliquent à 100% dans le club pour essayer de le faire vivre malgré les difficultés. Nous avons aussi bénéficié de l’effet coupe du monde, grâce au beau parcours de Mbappé et sa bande, nous avons gagné une vingtaine de licenciés. »

Concernant l’organisation interne de l’association, une quinzaine de bénévoles encadrent l’école de foot afin d’apporter un accompagnement qualitatif pour développer les qualités de chacun.  Le bureau est composé de dix-sept membres, il est renouvelé avec un tiers sortant tous les ans par une élection le jour de l’assemblée générale. Afin de développer de nouvelles ressources financières, la Biachette organise divers évènements comme un Loto, un bal ou bien un cabaret dans la salle Germinal à Désertines.

De belles réussites en terme de formation

Plusieurs joueurs issus de la formation Biachette ont ensuite eu un parcours notable. Morgane Martins, joueuse à l’AS Saint-Etienne en division deux féminine, a commencé le football au sein de l’école de foot de l’U.S.B avant de connaître ensuite la réussite. Julien Branco, qui a débuté sa passion dès l’école de foot, poursuit désormais sa carrière au sein du centre de formation du Clermont Foot 63. Il a réalisé la performance de participer  au championnat du monde U16 en 2018 avec l’équipe de France. Preuve de son attachement au club, il revient dès qu’il peut voir les rencontres et il a en plus  acheté l’équipement du club. Nicolas Pussini s’est converti au foot golf, il a été joueur et éducateur, il a ensuite rejoint l’équipe de France de Foot Golf. Il est devenu champion du monde par équipe en 2018, et a pris une  belle quatrième place en individuel.

Le club ne pourrait continuer sa progression sans tous les partenaires qui le soutiennent chaque saison, ni sans les bénévoles qui participent activement à son fonctionnement. Longue vie à l’USB Désertines !

Bureau Vallée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.