Juliette Diollot : « Je veux toujours être première ! »

Bureau Vallée

Jeune judokate du club de l’Yzeure, judo, Juliette Diollot est championne de France de sa catégorie (cadet, -70 kilos). Sélectionnée avec l’Equipe de France, elle a brillamment décroché une médaille de bronze à l’European Cup de Bielsko Biala (Pologne),une jeune championne pleine d’avenir !

Soutenez-nous sur Tipee : https://fr.tipeee.com/octogone

Comment, c’est déroulée la compétition en Pologne ? 

Plutôt bien d’un point de vue personnel. En début d’année, j’avais terminé troisième en Croatie, mais ensuite cinquième à Berlin. Donc je suis heureuse de retrouver le podium ce coup-là. Ça me permet de me remettre un peu dans le bon sens, j’étais très déçu après ma contre-performance à Berlin. C’est un bon résultat surtout que celle qui remporte la compétition en Pologne, et contre qui je perds en quart de finale est japonaise, donc je ne suis pas trop loin du niveau des autres européennes. Après ma défaite en quart, j’ai réussi à me remobiliser pour les repêchages, ce n’est jamais facile avec la déception, donc c’est une bonne chose de rebondir. 

Comment jugez-vous votre progression cette saison ? 

Je ne pensais vraiment pas en début de saison être sélectionnée en Equipe de France ! Je suis heureuse, mais après, je déteste perdre, donc sur chaque compétition, j’aurais aimé l’emporter. Je veux toujours être première, cela fait maintenant douze ans que je fais du judo, ça n’a jamais changé. 

Vous resterez à Yzeure la saison prochaine ? 

Non, l’an prochain, je vais monter sur Paris pour m’entraîner avec les meilleurs. Je suis actuellement aussi au Pôle Espoir de Clermont, mais quand le niveau s’élève, il y a de moins en moins d’oppositions pour moi, c’est nécessaire pour progresser. Yzeure est mon club depuis toujours, depuis que j’ai débuté le judo à 5 ans, c’est grâce à eux si j’en suis là, je reviendrais les voir les week-end, bien entendu, c’est dur mais je pars pour la bonne cause. 

Quels sont vos objectifs à venir ? 

L’an prochain, je passe en catégorie junior, c’est ma dernière partie en cadet. Sportivement, mon ambition est d’être championne d’Europe en juin en Pologne, puis fin juillet il y aura les Jeux olympiques de la jeunesse en Azerbaïdjan. Si je fais des bonnes performances lors de ces deux compétitions, je serai sélectionnée aux championnats du monde en septembre. 

Vous avez des idoles dans le judo ?

 
Tout judoka répondra Teddy Riner, il est invincible, mais chaque judoka à ses caractéristiques, donc oui Teddy Riner mais c’est impossible d’être comme lui pour moi. Le judo féminin et masculin ce n’est pas la même chose, il a tout gagner, je suis loin d’être à son niveau. Je n’ai pas particulièrement d’idole sinon, mais on s’inspire forcément de champions comme lui. 

C’est une fierté pour vous de représenter l’Allier ? 

Oui bien sûr, c’est chez moi. Mais ce n’est pas forcément que pour ça. Si j’en suis là aujourd’hui, c’est grâce aux entraîneurs que j’ai connus au club d’Yzeure. Jean-Pierre Fantin, Laurent Higos et Thais Higos et maintenant Mathieu Corneloup, ils m’ont tous appris des choses différentes qui font la judokate que je suis maintenant. Ma famille aussi a toujours été présente, pour mon âge, j’ai dû faire beaucoup de déplacements, de sacrifices, sans eux rien ne serai possible. Ma grand-mère est très importante pour moi, elle est décédée, et je lui ai toujours promis d’être championne de France, je l’avais fait en 2017, je l’ai refait en 2019, tout ça c’est pour elle, c’est ma motivation. 

Quels sont vos points forts et vos points faibles ? 

Je manque parfois de confiance en moi, je doute de mes capacités. Après mes qualités, c’est d’avoir la rage de vaincre, je déteste perdre, techniquement ma prise préférée, c’est l’uchi-mata, le reste est une question de travail. Au niveau européen, à mon âge, j’ai perdu en Croatie face à une Polonaise, elle reste au dessus de moi, mais de peu, il me reste juste à travailler sur tout les secteurs pour m’améliorer.  

Crédit photo : Jean-Bernard Dallcam

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.