Retrouver le sourire à Poitiers !

Bureau Vallée

Les temps sont durs pour Vichy-Clermont en championnat. 13e de Pro B, la JAVCM se déplace à Poitiers (vendredi à 20h00), la lanterne rouge, et ne doit surtout pas se manquer pour accrocher les Playoffs.

Vainqueur à Souffelweyersheim avant la trêve, la JA Vichy-Clermont Métropole n’a pas réussi à confirmer ce résultat face à Paris, perdant d’un tout petit point (88-89). A deux victoires de la septième place, les hommes de Guillaume Vizade ne doivent plus traîner pour atteindre leur objectif. En déplacement à Poitiers ce vendredi, la victoire est indispensable, face à une formation qui connaît un calvaire.

Bon dernier de Pro B, Poitiers n’a connu que deux victoires en 21 matchs de championnat. A cinq victoires du premier non-relégable, Evreux, le PB86 n’a plus trop le choix et se doit de faire des exploits à chaque match pour espérer se maintenir. La qualité est pourtant bien là, le club de la Vienne dispose de plusieurs joueurs talentueux, à l’image d’Abdoulaye Mbaye (douze saisons dans l’élite français), Mickaël Var, joueur dominant dans la raquette, Pierre-Yves Guillard (l’âme de cette équipe avec quatorze saisons au club) ou encore Carl Ona-Embo, aperçu à Vichy-Clermont il y a quelques saisons. Si, sur le papier, cette équipe est cohérente, elle a du mal à le confirmer sur le parquet, cumulant notamment les blessures.

Vainqueur lors du match aller (78-75) avec un très grand David Denave, proche du triple-double (17 points, 8 rebonds et 9 passes décisives), Vichy-Clermont doit l’emporter en terre hostile, non seulement pour se rassurer, mais surtout remonter dans ce championnat et viser les Playoffs. A souligner la qualification de son nouveau joueur, Jordan Aboudou, qui pourra apporter de la combativité et de la fraîcheur à certains moments du match.

Le joueur à suivre : Mickaël Var

Après avoir connu un premier passage lors de la saison 2016/2017, Mickaël Var est de retour depuis le début de l’année 2018. Et, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il apporte tout son savoir-faire dans une raquette : poste 4 fuyant (37% d’adresse aux tirs à 3-points, il fait partie des rares satisfactions de l’effectif. S’il reste assez irrégulier (2 d’évaluation contre Lille lors de la 20e journée ; 21 d’évaluation à Nancy, un de ses anciens clubs, lors de la 21e journée), il reste un danger permanent sur la défense adverse. A l’aller, Var avait particulièrement brillé, cumulant 17 points, 10 rebonds et 7 fautes provoquées en 29 minutes. En tout cas, il sera un des gros atouts de cette équipes sur ce match.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.