Gaël GEFFROY, en piste pour les Jeux Paralympiques de Tokyo 2021 !

Accords Parfaits

Installé dans l’Allier depuis 2018, Gaël Geffroy est un sportif de Haut-Niveau en Para Athlétisme Adapté et est licencié au Montluçon Athlétisme où il peut exprimer tout son potentiel.

Le Montluçonnais s’entraîne trois fois par semaine au CREPS de Vichy et le reste de la semaine dans son club de Montluçon, sous les regards bienveillants et attentifs de Renaud Laurent, son préparateur physique et Loïc Burnet, son entraîneur au Pôle France Para Athéltisme Adapté et Christian Laforest, au Montluçon Athlétisme. Gaël peut également compter sur le soutien sans faille de son entourage et notamment de son papa, Denis Geffroy, très investi dans le projet de son fils.

A 21 ans, il a déjà un beau palmarès. Champion de France sur 800M et 1500M, Vice-Champion d’Europe en cross court individuel et par équipe, 4ème sur les Mondiaux VIRTUS, il détient également le record de France FFSA sur 1500M, sa spécialité ! Et c’est dans cette discipline qu’il ira chercher sa qualification samedi 20 mars à Vichy.

Meeting flash à Vichy

A l’initiative du Pôle France Para Athlétisme Adapté, un meeting flash est organisé en partenariat avec le RC Vichy Athlétisme et Montluçon Athlétisme le samedi 20 mars 2021. Deux courses auront lieu : le 400M et le 1500M. D’autres athlètes Sport Adapté participeront mais également des coureurs « valides » qui serviront de lièvres aux athlètes qui ambitionnent leur qualification aux Jeux.

Pour le 1500M, Gaël sera aligné aux côtés de Clément Charmillon et Guillaume Lorton, ses plus fidèles partenaires d’entraînement, Yann Schrub, Vice-Champion de France Indoor FFA en salle sur 3000M ainsi que deux athlètes tunisiens valides qui tenteront eux les minima pour les Jeux Olympiques.

Passer en dessous de la barre des 4 minutes

Aujourd’hui, Gaël détient le record de France FFSA à 4’00’26. Seulement pour s’envoler vers Tokyo, il faudra descendre sous la barre des 4 minutes et cibler un temps de 3’55’00 pour espérer décrocher sa qualification. Celle-ci sera attribuée par le Comité Paralympique Français d’ici le mois de juin. Un rêve que Gaël veut réaliser : « pour montrer l’exemple et prouver aux athlètes handicapés que tout le monde peut réussir. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.